Gertwiller
Publié le - 804 clics -

A l'heure des Bilans de 99

Interview de Jean-Philippe Langrand, coordinateur de l'Evènement.

- Que dire de cette grande manifestation ?


J-P.L. : - PO-SI-TI-VE ! Un succès total… Même si nous avons rencontré des difficultés, la manifestation a atteint son but ! Les spectacles ont été appréciés et c'est le principal. Des milliers de gens se sont déplacés pour Gertwiller et quasiment 2000 entrées payantes ont été vendues. Ce qui veut dire au moins autant de spectateurs ! C'est beau pour une première.

- Différentes réunions ont eu lieu. Qu'en ressort-il ?

J-P.L. : - Il y a eu cinq réunions : logistique ( gestion du matériel), acteurs, professionnels, décoration et animation des rues et enfin la réunion du Comité d'Animation. Pour les 4 premières réunions les mêmes choses positives sont ressorties : des spectacles de très bonne qualité et qui ont fait l'unanimité. Témoin la foule drainée par cet évènement (pour le premier dimanche 5 000 visiteurs, environ 10 000 en totalité), bien que ce fut une première.

- Mais les critiques n'ont pas manqué…


J-P.L. : Les critiques ont été dans l'ensemble les mêmes pour tous : manque de décorations, de musique et d'illuminations dans les rues, manque d'animations surtout. Les délais pour une bonne préparation étaient trop courts (donc travail dans l'urgence). La communication interne a soulevé des critiques. Du fait de l'urgence, les décisions s'improvisaient et changeaient régulièrement, d'où la difficulté de prévenir les différents participants en temps voulu. Autre point souvent abordé : les spectacles se jouant tous en même temps, l'attente entre chaque représentation était trop longue. L'engorgement de la 422 a été un point noir. Et puis enfin, il y a eu le problème des contrôles à chaque spectacle, trop de personnes sont entrées sans billet.

- Comment l'Evènement de Gertwiller a-t-il été évalué par les spécialistes ?


J-P.L. : Lors de la dernière réunion, un rapport sur tout ce qui avait été dit précédemment a été fait. M. Peltre, qui a été l'instigateur de l'Evènement ainsi que M. Jambu (membre du Comité à Gertwiller et organisateur de la Fête des Vendanges à Barr) et M. Jund de la Communauté de Communes ont pris la parole. Pour eux, il est clair que l'Evènement "Gertwiller, Capitale du Pain d'Epices" va devenir une manifestation de référence en Alsace, dans la mesure où on ne la transforme pas en un Marché de Noël supplémentaire. Ils ont estimé que l'objectif avait été largement atteint et que peu de Premières peuvent se targuer d'avoir aussi bien réussi. Selon M. Peltre : "C'est une manifestation qui est authentique et qui a du sens".

- N'avons-nous pas eu beaucoup de chance avec la météo ?


J-P.L. : - La météo a influé sur le nombre de visiteurs lors du second week-end, mais de l'avis des "spécialistes", ce n'est pas cela qui peut décourager les spectateurs. Par contre, ce qui est à prendre en compte, c'est le fait que lors de la deuxième semaine, la concurrence était importante puisque Osthouse proposait les "Sentiers lumineux".

- Et l'argent dans tout cela ?

J-P.L. : - Une réflexion importante sur les capitaux doit être à l'ordre du jour dans un prochain temps, car, si certaines subventions seront partiellement reconduites, il faudra déployer une énergie supplémentaire et suffisamment tôt pour que d'autres ressources viennent en complément (sponsoring ?). Dans ce cadre là, une participation revue à la hausse de la part des professionnels est à étudier. Il a même été évoqué par certains d'entre eux, de reverser partie ou totalité des bénéfices tirés de la manifestation pour constituer un fonds pour l'année suivante. Ce qui ne manque pas de sens ni d'intérêt.

- Qu'en est-il de la participation des villageois ?


J-P.L. : - M. Peltre a souligné l'importance de faire participer le plus de villageois possible. Il a aussi rajouté qu'il faudrait compter parmi les personnes actives des "professionnels du spectacle", c'est-à-dire des personnes ayant déjà monté et élaboré des projets de cette envergure. Pour notre part, (je parle au nom du Comité) nous sommes en accord avec ce qui a été dit par M. Peltre, et nous estimons que, la première frayeur passée, les habitants devraient se sentir rassurés et prendre la chose plus à coeur. Car s'il y a une deuxième, nous aurons besoin de plus de bénévoles.

- A ce propos, que va-t-il se passer en 2000 ?

J-P.L. : - Pour l'instant, rien n'a été décidé. Bien entendu, il est souhaitable qu'il y ait une suite. D'ailleurs, beaucoup de visiteurs ont dit :"Corrigez ça ou ça pour l'année prochaine et ce sera très bien" ; d'autres l'ont même écrit ! Mais, si une deuxième édition voit le jour, cela se fera probablement sur deux week-ends, mais uniquement le samedi et le dimanche. Les représentations devront commencer plus tôt dans l'après-midi. La période proche de Saint Nicolas reste la plus judicieuse. Il y a, bien entendu, tous les problèmes techniques et pratiques à prendre en compte. Pour cela, il faut commencer à préparer la prochaine manifestation en Janvier, établir un programme en Février (si l'on compte figurer sur les dépliants des autocaristes), monter une banque de matériel ou réserver le matériel nécessaire le plus rapidement possible, etc… C'est un travail moins intense mais de plus longue haleine qu'il va falloir débuter dès Janvier. C'est seulement à cette condition que nous pourrons éviter les problèmes rencontrés cette année et surtout éviter de travailler dans l'urgence comme cela a été le cas. Personne ne pourra garantir qu'il n'y aura plus aucun problème, ce serait idiot, mais nous pourrons en éviter la majeure partie et c'est le plus important.

- Que pouvons-nous garder de cette expérience ?

J-P.L. : - Dans les choses à reconduire figurent les spectacles, évidemment, mais aussi la mini-ferme qui a connu un vif succès, et la chorale Eranthis, dans la rue, dont l'intervention a été très remarquée. La rue devra être animée par des groupes, mais aussi par des stands de vin et chocolat chaud, de la petite restauration genre gaufres ou crêpes, voire un sanglier à la broche comme cela était initialement prévu, mais en restant entièrement sous le contrôle des Gertwillerois afin que les marchands de barbe à papa des marchés ne viennent pas envahir nos rues.

- N'y a-t-il pas un problème de répartition des visiteurs dans le village ?


J-P.L. : Le tracé de cette année est à revoir. Effectivement, l'axe majeur reste "Fortwenger - Lips" et jusqu'à la rue de l'Eau. On peut y ajouter la rue de la Gare (du moins partiellement) mais celle qui n'a attiré pratiquement personne, contrairement à nos pronostics, c'est la rue Heiligenbronn. A méditer… Pour ma part, j'appuie ce qui s'est dit lors de toutes les réunions : ce fut un succès total et la grande partie des problèmes peut trouver une solution car nous avons maintenant une année de référence.

- Alors, dans les startings-blocs ?

J-P.L. : - Une réunion du Comité début Janvier permettra d'en savoir plus. A suivre !…

- Merci et bon courage pour la suite !
 

André Fischer & Marie-Christine Goll

Les publications similaires de "Actualité"

  1. 29 Janv. 2015Les navettes d'hivers à Gertwiller941 clics
  2. 5 Avril 2014Loisirs et Culture - Gertwiller1220 clics
  3. 1 Fév. 2014Jean L. passionné de carpe koi1507 clics
  4. 5 Déc. 2013Gertwiller sur France 3 Alsace1258 clics
  5. 24 Nov. 2001Evènement 20011089 clics
  6. 15 Nov. 2001Gertwiller, Capitale du Pain d'Epices1250 clics
  7. 1 Janv. 2001Evènements et Animations à Gertwiller1114 clics
  8. 25 Nov. 2000Ou se restaurer1160 clics
  9. 25 Nov. 2000Evènements en 20001127 clics
  10. 25 Nov. 2000Ce que vous pourrez voir...1074 clics